A travers nos différentes créations, nous avons longtemps cherché des procédés d’écriture qui permettaient la cohabitation et l’interaction d’éléments apparemment contradictoires :

– l’Acteur personnage et l’Acteur personne réelle

– la Narration et la Situation

– l’Ici et l’Ailleurs

– le Dedans et le Dehors

– l’Enorme et le Petit

-(et bien d’autres contradictions seulement apparentes…)

Ce sont les langages de l’Ombre et de la Marionnette qui nous procure actuellement le plus de satisfaction dans notre écriture et la construction de nos scénographies. Avec nos deux dernières créations, Veilleuse et Ombul, nous immergeons le public dans des dispositifs de jeu englobant en espérant qu’il y perde un temps ses repères.

A ce jeu de l’immersion, le « jeune public » a témoigné une envie très forte de se prêter à nos expériences c’est pourquoi nos derniers spectacles s’adressent plus particulièrement à eux.