voyage en calligrammie

la vie secrète des lettres

L’exposition virtuelle que vous abordez était initialement conçue comme un spectacle issu de la recherche que Sandrine Maunier et Alma Roccella ont effectué avec les enfants des écoles de Mougins.
Dans la continuité du spectacle Mademoiselle B, la proposition était de révéler ce que pourrait être la vie des lettres et des mots lorsqu’ils sont cachés à nos vues, lorsque les livres et cahiers sont fermés.
Pour cela, nous avons écouté Mademoiselle B particulièrement friande de poésies et d’écritures imaginaires. Nous avons donc proposé aux enfants des fresques poétiques (à partir des poèmes suivants : La Ville la nuit de JP Siméon, La pluie de R. Queneau et La Forêt de M. Cl Caiserman) et ils ont imaginé leur paysage en forme de lettres. Découvrez la balade ci contre. 
Durant le confinement, les événements et les annulations des spectacles nous ont aussi incité à changer de médias et à « troquer » l’espace de la scène et des interventions en classe par des animations image par image (stop motion) . Une série de Haïkus mis en calligramme avant le confinement ont fait alors l’objet d’une réalisation vidéo. Fort heureusement, Sandrine et Alma avait récolté cette matière en classe la semaine avant la fermeture des écoles… Philippe Guillot a alors rejoint Sandrine et Alma dans leurs efforts de réalisation de court métrage et dans la mise en ligne sur le site de la compagnie. 

haïkus kaligra’nimo

Le confinement nous a aussi amené à proposer aux enfants qui devaient venir voir le spectacle de rejoindre Mademoiselle B en  nous envoyant leur calligramme de prénom. Ils ont été réuni ici dans une grande fête de papier.

la grande fête de papier

fresques de lettres

Pour rappel, le calligramme est une forme poétique rendue célèbre par Guillaume Apollinaire au XXème siècle à travers une écriture libérée de la ligne et de la lecture linéaire. Apollinaire souhaitait que le lecteur recompose sans cesse le sens de lecture à travers le dessin de lettres. Avant, le mot calligramme était peu connu mais l’histoire de l’art est parsemée de représentations picturales de l’écriture.
Cette exposition virtuelle est exposée du 1er au 31 juillet 2020 dans la grande salle d’exposition de la Scène 55 (Mougins – O6) en cohabitation avec l’exposition des photos de Guy Delahaye, immense photographe des corps dansant. Ainsi, Mademoiselle B, enfant étoile filante restée sur terre un seul jour, est aujourd’hui magnifiquement entourée dans cet entre monde fou du matériel et de l’immatériel, de l’apesanteur et de la gravitation, de l’instant et de l’éternité, de l’abstraction et du concret. 

la vie secrète des lettres